Petit Footy Noël

Alors que la France rendait un dernier hommage à notre Johnny national, les HAWKS avaient rendez-vous à Perpignan pour leur premier (vrai) match à l’extérieur.

Si une partie de l’équipe avait profité de l’occasion pour passer un week-end en famille dans les Pyrénées Orientales, c’est en minibus que le gros de l’équipe s’est rendu en terres catalanes. En sa qualité d’organisateur des déplacements, le « Commandant Jyben » avait été clair « Rendez-vous à 10h au parking d’Auchan à Balma ». Et pour une fois, la consigne a été respectée par tous….Tous ??? Non….Monsieur Aurélien Vidal avait décidé de retarder le convoi prétextant une panne de portable. Pas de quoi l’envoyer aux Pénitencier. Mais impossible pour nous de se moquer, notre boulet de l’année dernière est aujourd’hui notre arbitre.

Est improvisée une pause repas plus ou moins diététique à base de sandwich sans gluten, de salade maison sans couvert ou de plats préparés Marie. Apparemment, certains n’ont pas prévu de beaucoup courir sur ce match (l’arbitre). C’est avec la rétrospective de notre Johnny national que nous arrivons en terre catalanes où le reste de l’équipe nous attend déjà. Une chose est sure l’envie de gagner ce match est là.

Le sort du match semblait déjà connu d’avance puisqu’à 14 contre 8 la lutte allait être difficile pour les Perpignanais. Mais aujourd’hui, c’est l’occasion pour les joueurs présents de montrer de quoi ils sont capables. C’est le dernier match avant la trêve hivernale et les prochains matchs vont être déterminants pour le reste de la saison. C’est pourquoi, c’est aujourd’hui que se gagnent les futures places sur le terrain. Autant pour ceux qui sont l’idole des jeunes que ceux qui disent « Je te promets je vais mieux jouer ». Il est déjà temps de s’échauffer.

Difficile pour nous de vous faire vivre pour le meilleur ce match car le manque de joueurs dans l’équipe adverse a fait tanguer les Toulousains entre un excès de confiance et de nouvelles tentatives offensives. Pour tout vous dire, on n’y etait pas à sang pour sang. Quand c’est noir c’est noir.

Malgré l’extrême combativité des Catalans sur un match difficile pour eux, le match se finira comme  annoncé avec un score de 47 à 153.

Le match terminé, après avoir remercié les Perpignanais pour leur accueil, pris une douche,  on fait quoi, on rentre à Toulouse ??? Je ne crois pas…. On ne va pas oublier de vivre. Les Hawks manigançaient quelque chose depuis des semaines. Une surprise qui était prévue pour 21h30. Seul hic, il est 17h30… Heureusement il y a toujours des boules de pétanques qui restent dans le fond d’une voiture et c’est un tournoi en triplette qui s’organise à deux pas du stade. Les invaincus de ce tournoi se reconnaitront, ils s’en vantent encore.

Comme je ne retiens pas la nuit et que le froid se fait sentir, c’est le moment d’aller tuer le temps ailleurs. On vous passera les faux plans du capitaine au marché de noël du Barcarès, payant avec 1h de queue. C’est donc avec près de 2h d’avance que nous arrivons au…GRAND BUFFET DE NARBONNE.

On fait quoi un samedi soir à Narbonne quand on a rendez vous pour se blinder le bide au grand buffet dans 2h…. Un bowling. S’engage alors une partie endiablée où les boules roulent si vite qu’elles semblent allumer le feu aux quilles.

Après cette partie qui se finira en toute hâte (faudrait pas arriver à la bourre finalement !!!), nous prenons place à notre table. Après le Top départ de Louis (notre serveur) c’est la ruée vers l’or. On en voit certains se donner comme jamais en tous cas plus que sur le terrain. Les sangliers en sauce ou les blanquettes de veau nous rappellent des souvenirs, souvenirs. Mais ce n’est plus le moment de faire le choix entre la viande ou le poisson, la charcuterie ou les crustacés, les patates ou les frites, on prendra de tout et tout de suite. C’est le ventre bien rempli que nous décollons (surtout parce que le personnel nous fout dehors…) vers notre capitale.

Ainsi s’achève le périple des Hawks en terres catalanes.

A très vite pour de nouvelles aventures. Mais une chose est sûre un jour viendra cette coupe on Laura.

On remerciera :

Aurélien pour son portable, cause de son retard

Jérémy pour avoir fait le trajet sans phare

Pierrick pour avoir battu le record du nombre d’assiettes sales

Stéphane pour avoir réussi à prendre ses décisions seul devant le buffet

Simon qui préfère retarder son retour à Toulouse pour cause de mal de ventre

Ludo qui a fait exploser le nombre de ses entorses à son régime pour l’année.

Taguy pour ce super premier match

Composition:

Défense: Stéphane GAUTHIER, Pierrick FRANCESCHI , Mathieu LE GOFF, Frédéric BECQUIER,

Milieu: Alexis DUPLOYEZ , Stéphane WEZEL ,Simon MONDIN ,Jeremy SARDIN , Emilien MARTINEZ , Mathieu NIRASCOU , Ludovic BARAT

Attaque: Benjamin GRAND, Léo DALLET ,  Tanguy EVARD, Anthony BERNAD

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *